De l'eau potable pour Dankala!

Permettre l'accès à l'eau potable aux 12 villages de Dankala

La douzaine de villages de la localité de Dankala, Département de Fitri (Tchad), est constituée de Bilala, l’ethnie majoritaire, suivie d’Arabes et de Goranes. L’éthnie Bilala est essentiellement composée de petits producteurs agricoles alors que les deux autres groupes ethniques sont majoritairement des éleveurs.

A cause de la salinité des eaux souterraines ces populations ne peuvent consommer que l’eau d’une mare artificielle alimentée par les aux pluviales.

Pourtant Dankala avait bénéficié en 1987 de la réalisation de son premier puits villageois grâce au financement d’une ONG, lequel puits s’est aussitôt écroulé. D’autres partenaires tels que le Fonds Européen de Développement (FED) ont appuyé la réalisation de trois points d’eau dont deux fonctionnels, mais malheureusement prohibés pour la consommation tant humaine qu’animale à cause du taux de salinité très élevé.

Alors les ménages recueillent les eaux de pluies dont ils conservent une partie, avant de s’approvisionner ultérieurement à la mare jusqu’à son assèchement vers le mois de mars.

Les mois d’avril et de mai sont ceux de calvaire : la mare est à sec, les puisards tarissant ne débitent que très faiblement : il faut au moins deux heures pour remplir un bidon de 20 litres.

La population de Dankala est restée très nostalgique de son premier puits villageois dont l’eau aurait eu un bon goût. Avant l’écroulement du puits.

Le projet permettra aux populations de la localité de Dankala, plus de 1500 personnes, de bénéficier d'une eau potable en permanence grâce à deux actions complémentaires:

1. Dans l'immédiat assurer la potabilité de l'eau de la mare. Le projet réalisera une conduite de filtration menant à un puits de récupération. Grace aux filtrage de l'eau lors du transfert vers le puits l'eau sera potable pour la population. Elle permettra ainsi de sauver des vies, de diminuer les maladies hydriques et surtout infantiles. Le coût estimatif est de 50 000 euros.

2. A moyen terme raccorder la localité de Dankala aux forages les plus proches par la construction d'une adduction d'eau sur environ 18 kilomètres. Les études techniques ont déjà été réalisées. Nous avons besoin maintenant d'un soutien financier. Le coût de l'opération est estimé à 150 000 euros.




Project Gallery